Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Présentation
Mar 28 Juil - 11:52 par HOUDETODJI Kodjo

» Phytotechnie (cours)
Mer 1 Juil - 4:25 par Lucien Bacikuderhe

» nouveau membre
Jeu 30 Avr - 3:11 par serge tomazok

» Gérer la fertilité du sol
Ven 13 Fév - 4:16 par armandkouadio

» Michel Thomas : méthode audio anglais
Mar 30 Déc - 2:55 par ddjam

» Nouveau venu
Dim 19 Oct - 9:22 par mosalsa

» Un nouveau membre
Lun 26 Mai - 1:53 par Koussirga

» bonjour de Bretagne
Dim 27 Avr - 2:52 par AGRONOMédia

» présentation
Dim 27 Avr - 2:50 par AGRONOMédia

Statistiques
Nous avons 1077 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est APPULEDEMADAURE

Nos membres ont posté un total de 333 messages dans 162 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 37 le Jeu 27 Juil - 18:16
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de AGRONOMédia sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de AGRONOMédia sur votre site de social bookmarking


Notions d'écologie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notions d'écologie...

Message par AGRONOMédia le Mar 10 Aoû - 13:20

Ecosystème :
En écologie, un écosystème désigne l'ensemble formé par une association ou communauté d'êtres vivants (ou biocénose) et son environnement géologique, édaphique, hydrologique, climatique, etc. (le biotope). Les éléments constituant un écosystème développent un réseau d'échange d'énergie et de matière permettant le maintien et le développement de la vie. Le terme fut forgé par Arthur George Tansley en 1935[1] pour désigner l'unité de base de la nature. Unité dans laquelle les plantes, les animaux et l'habitat interagissent au sein d'un système.
Dans l'écosystème, le rôle du sol est de fournir une diversité d'habitats, d'agir comme accumulateur, transformateur et milieu de transfert pour l'eau et les autres produits apportés.
En 2004, les auteurs du rapport commandité par l'ONU et intitulé l'Évaluation des écosystèmes pour le millénaire, ont explicitement intégré la nécromasse en définissant un écosystème comme un « complexe dynamique composé de plantes, d’animaux, de micro-organismes et de la nature morte environnante agissant en interaction en tant qu’unité fonctionnelle ».
On peut parler d'écosystème naturel, naturellement équilibré : à chaque niveau, la biomasse est stabilisée grâce aux interactions avec les autres niveaux.

Biotope :
En écologie, un biotope est un ensemble d'éléments caractérisant un milieu physico-chimique déterminé et uniforme qui héberge une flore, fonge et une faune et des populations de bactéries et autres microbes spécifiques (la biocénose).
Biotope + biocénose = écosystème caractéristique, lequel tend dynamiquement vers un climax momentané. Celui-ci changera avec le climat, manifestant un nouvel emploi du nouveau biotope. Ainsi, la vie peut perdurer de façon viable, mais aux dépens de la stabilité démographique et de la biodiversité des espèces.
Le terme biotope vient d'Arthur George Tansley.
Le terme biotope ne doit pas être confondu avec le terme biome, qui lui est un regroupement homogène d'écosystèmes.

Biocénose :
En écologie, une biocénose (ou biocœnose) désigne l'ensemble des êtres vivants coexistant dans un espace défini (le biotope).
Un biotope et sa biocénose associée sont en interactions constantes ; ils constituent un écosystème. Les limites spatiales et temporelles d'une biocénose sont celles des populations homogènes qu'elles décrivent. Un changement de population correspond à un changement de biocénose[1], observé sur un pas de temps suffisant.
Le terme de biocénose fut inventé et introduit dans la littérature scientifique par le biologiste allemand Karl August Möbius en 1877, alors qu'il étudiait les huîtres après qu'il eut noté que, chez ces animaux comme d'autres, il fallait placer le cadre d'étude au niveau non pas de l'individu, mais de l'ensemble des individus.
On a l'habitude de diviser la biocénose en deux :
* la phytocénose, qui regroupe les espèces végétales ;
* la zoocénose, qui regroupe les espèces animales.
Dans le cas des terres agricoles cultivées (qui constituent un écosystème particulier, l'agrosystème), on parle parfois d'agrobiocénose pour désigner la biocénose.
L'étude des biocénoses est faite par les écologues. C'est un travail délicat dans les écosystèmes complexes (tropicaux notamment), et également dans les milieux marins[2].
Pour décrire une biocénose, l'écologue s'intéresse à ses « niveaux supérieurs » (biome, écozone), et à ses « niveaux inférieurs » que sont par exemple l'association végétale (phytosociologie), la niche, la guilde, le réseau trophique, etc...
Il s'intéresse aussi aux sous-systèmes, tels que les successions d'invertébrés colonisant un arbre mort, un cadavre, une plante morte, etc...
Les biocénoses et leurs évolutions spatio-temporelles ont une valeur bioindicatrice ; elles peuvent par exemple mettre en évidence des pollutions ou les premiers effets du changement climatique.
avatar
AGRONOMédia
Admin

Messages : 193
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 28
Localisation : Jijel

Voir le profil de l'utilisateur http://agronomedia.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum