Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Présentation
Mar 28 Juil - 11:52 par HOUDETODJI Kodjo

» Phytotechnie (cours)
Mer 1 Juil - 4:25 par Lucien Bacikuderhe

» nouveau membre
Jeu 30 Avr - 3:11 par serge tomazok

» Gérer la fertilité du sol
Ven 13 Fév - 4:16 par armandkouadio

» Michel Thomas : méthode audio anglais
Mar 30 Déc - 2:55 par ddjam

» Nouveau venu
Dim 19 Oct - 9:22 par mosalsa

» Un nouveau membre
Lun 26 Mai - 1:53 par Koussirga

» bonjour de Bretagne
Dim 27 Avr - 2:52 par AGRONOMédia

» présentation
Dim 27 Avr - 2:50 par AGRONOMédia

Statistiques
Nous avons 1077 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est APPULEDEMADAURE

Nos membres ont posté un total de 333 messages dans 162 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 22 le Mer 8 Déc - 1:34
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de AGRONOMédia sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de AGRONOMédia sur votre site de social bookmarking


Agrimonde : scénarios et défis pour nourrir le monde en 2050

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agrimonde : scénarios et défis pour nourrir le monde en 2050

Message par AGRONOMédia le Ven 13 Aoû - 8:39

Nourrir le monde en 2050 n’est pas impossible ! Cela invite la recherche à renouveler son questionnement. Ainsi conclut le rapport de la prospective Agrimonde sur les agricultures et les alimentations du monde à l’horizon 2050, paru en février 2009. Ce projet est mené par le Cirad et l’Inra depuis 2006.

9 milliards d’êtres humains à nourrir en 2050, l’environnement à protéger, des ressources énergétiques de plus en plus rares…quels peuvent être, dans ce contexte, les futurs possibles des systèmes agricoles et alimentaires mondiaux ? C’est à cette question que répond la prospective Agrimonde, menée par le Cirad et l’Inra depuis 2006. Le rapport présentant les résultats de la première phase du projet (2006-2008) est paru en février 2009. Il a été restitué auprès des acteurs mobilisés dans l’exercice, lors du Salon international de l’agriculture à Paris.

Le rapport détaille notamment l’étude de deux scenarios. Le premier, « Agrimonde 1 », cherche à mettre en application les principes du développement durable, s’inspirant des lignes directrices proposées par Michel Griffon dans son ouvrage Nourrir la planète. Cela passe par une intensification écologique de la production et une réduction des inégalités actuelles de consommation - la réduction de la sous-alimentation dans certaines régions, mais aussi, dans d’autres régions, la réduction de gaspillages ou d’excès d’apports alimentaires. Pour enrichir le débat, les chercheurs ont traduit dans leur grille d’analyse un scénario du Millenium Ecosystem Assesment (MEA), « Global Orchestration », le plus performant du MEA pour réduire la pauvreté. Ce deuxième scénario, renommé pour l’occasion « Agrimonde GO », se caractérise en premier lieu par une croissance significative des rendements caloriques par hectare cultivé et par un commerce international sans entrave. Il repose également sur l’hypothèse que les problèmes environnementaux ne sont pas anticipés, avec la certitude qu’ils pourront toujours être surmontés une fois devenus trop aigus.

Dans les deux cas, sur la base des hypothèses formulées, nourrir la planète en 2050 n’apparaît pas chose impossible. Trois régions, toutefois – l’Afrique subsaharienne, l’Asie et l’Afrique du Nord/Moyen-Orient – restent globalement déficitaires. Ce fait souligne l’importance à accorder à l’organisation et à la régulation des échanges internationaux dans une perspective de sécurité alimentaire. Par ailleurs, pour nourrir le monde en 2050, le scénario « Agrimonde 1 » formule l’hypothèse de changements majeurs dans la gestion des pertes et dans les comportements alimentaires : la disponibilité en calories alimentaires serait partout de 3000 kcal par habitant et par jour, correspondant à la moyenne mondiale en 2003, alors qu’aujourd’hui, elle ne dépasse pas 2500 kcal/hab/j en Afrique subsaharienne et qu’elle avoisine les 4000 kcal/hab/j dans les pays de l’OCDE. Cette hypothèse suppose ainsi une rupture forte dans les faits et les tendances actuelles. Enfin, la prospective renouvelle le questionnement de la recherche sur l’évolution des rendements et des surfaces mises en production, ainsi que leurs dimensions et conséquences techniques, économiques, sociales et environnementales. En reliant les dimensions techniques et foncières du couple rendement-surface, elle positionne l’intensification écologique comme un enjeu majeur.

Ces résultats seront prochainement présentés et discutés lors de séminaires en vue de prolonger et d’approfondir l’exercice réalisé jusqu’alors.

avatar
AGRONOMédia
Admin

Messages : 193
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 27
Localisation : Jijel

Voir le profil de l'utilisateur http://agronomedia.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum